appli waze

Sous la supervision de leurs professeurs, deux étudiants israéliens ont piraté le réseau communautaire Waze pour annoncer de faux bouchons aux utilisateurs. De quoi faire ressortir les dangers et les limites de la voiture connectée.

L’un des plus gros problèmes à se poser lorsqu’on évoque la voiture connectée concerne la sécurité et l’intégrité des données échangées. Pas seulement les données personnelles relatives au conducteur et à son véhicule (lieu de destination saisi dans le GPS, appels téléphoniques passés, SMS reçus, etc.), mais aussi celles que le système télématique embarqué peut recevoir. Bien que réalisée « sous contrôle », l’expérience suivante fait froid dans le dos.

A découvrir également : Projet Titan : la future voiture autonome d’Apple ?

Deux étudiants du Technion Israel Institute of Technology ont pu pirater les serveurs du réseau communautaire Waze pour créer de fausses alertes aux bouchons. Ils ont ainsi envoyé de nombreux utilisateurs virtuels poser des alertes fictives afin de faire croire au système que le trafic était ralenti par endroits, la conséquence étant que les usagers se détournaient d’eux-mêmes de leur route. Ce sont les deux professeurs les supervisant qui ont eu l’idée de ce « projet » en étant eux-mêmes bloqués dans des bouchons. Ils se sont dit que s’ils signalaient de faux bouchons plus en aval de leur route, les voitures se détourneraient vers un autre itinéraire, libérant celui qu’ils comptaient emprunter.

On imagine les dégâts que pourraient causer un tel piratage en cas d’attaque terroriste par exemple. Les automobilistes seraient volontairement détournés sur certains axes de manière à créer un chaos monstre et à empêcher toute organisation correcte des secours. Un scénario de film d’action rendu possible par une faille dans un « simple » système d’alerte communautaire pour automobilistes…

A lire aussi : Près de 80 000 euros pour la Toyota Mirai ?

Bien entendu, sitôt la réussite du projet constatée, les étudiants et leurs professeurs ont prévenu Waze et détaillé la manière dont ils avaient pu s’infiltrer dans ses serveurs. En espérant que cela permette de combler la faille en question.

  • Détecteur de gaz METHANE Perry pour 503 modules 230V 1GA43917/MET
  • faux bouchon 1" autoetanche nickele
  • BSL faux bouchon 6 filetage femelle M 12 x 1,5 Serie L

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here