De nombreuses voitures ayant été endommagées ou sujettes à des pannes graves se retrouvent en état d’urgence. Leur présence dans la nature impacte négativement l’environnement. Il existe donc des procédures pour les faire enlever. Quelles sont-elles ? Découvrez dans cet article les réponses à cette question.

Quel véhicule considère-t-on comme hors d’usage ?

Un véhicule hors d’usage (VHU) est une voiture, un minibus, un car ou encore un camion qui reste immobilisé durant une période assez longue. Il peut être défectueux, accidenté ou incendié, ce qui en fait une épave. Cependant, il arrive que certaines voitures bien qu’étant fonctionnelles se situent dans un état de dégradation qui rend leur utilisation dangereuse. Elles sont donc considérées comme des véhicules hors d’usage. Gardez simplement à l’esprit qu’un VHU est un véhicule dont les constituants sont toxiques pour l’homme et l’environnement.

A lire également : Voiture partagée : trois innovations pour l’encourager

Quelles sont les procédures pour l’enlèvement d’un véhicule hors d’usage ?

Pour effectuer l’enlèvement d’un véhicule hors d’usage, il est essentiel de suivre un certain nombre de procédures. Une partie de ces procédures correspond à des démarches administratives tandis que l’autre représente la partie technique de l’enlèvement.

La procédure administrative

La première étape administrative pour faire enlever un véhicule hors d’usage consiste à faire une demande auprès d’une entité qualifiée. Pour ce faire, vous devez remplir un formulaire de demande. Une fois la demande d’enlèvement de l’épave réalisée, il est conseillé de vous renseigner sur l’identité de votre prestataire. En effet, de nombreuses personnes non qualifiées prétendent souvent être un spécialiste de l’enlèvement d’épaves. Ainsi, en vous assurant de l’authenticité du prestataire, vous pourrez bénéficier d’un excellent service et éviter tout risque de poursuites judiciaires. Par ailleurs, un épaviste professionnel exigera que vous présentiez quelques pièces attestant votre identité dans le cadre du projet engagé. Il s’agit entre autres de :

Découvrez également : La voiture électrique en phase de déclasser le diésel

  • La carte grise barrée du véhicule à enlever ;
  • Le certificat de perte ou de vol en cas de perte de la carte grise ;
  • La copie de la pièce d’identité du propriétaire ;
  • Le formulaire de déclaration de cession du véhicule marquant la fin du contrat avec l’assurance auto ;
  • Le certificat de non-gage ;
  • Et le formulaire administratif portant mention des coordonnées du centre VHU.

Après cette étape, l’enlèvement proprement dit du véhicule hors d’usage peut avoir lieu. Il est à noter que l’obligation d’effectuer ces démarches s’applique à tout le monde.

L’étape de l’enlèvement de l’épave

Cette étape se veut assez simple. Une fois les étapes précédentes complétées, l’épaviste se chargera d’enlever le véhicule afin de libérer l’espace qu’il encombrait. Toutefois, il convient de noter que le choix du professionnel ne doit pas se faire n’importe comment.

Qui peut vous débarrasser d’un véhicule hors d’usage ?

Un particulier n’est pas habileté à procéder à l’enlèvement d’un véhicule hors d’usage. Il existe diverses normes à respecter durant la procédure. Pour cela, vous devez absolument faire appel à un épaviste agréé. Il est le seul qui dispose des compétences et de l’équipement nécessaire pour vous débarrasser du véhicule en respectant les règles. Qui plus est, ce professionnel est approuvé par le ministère de l’Environnement. Cela fait de lui un partenaire de confiance pour la réalisation de cette tâche.

Il faut dire que l’opération entière peut s’avérer onéreuse. Cependant, vous avez la possibilité de contacter un épaviste gratuit agréé VHU pour bénéficier d’une prestation gratuite et de qualité. Celui-ci remorque l’épave qui est considérée comme dangereuse pour l’environnement pour le déplacer vers le centre VHU le plus proche. Par ailleurs, grâce au service VHU gratuit, la procédure devient plus facile. Il vous suffit de fournir les pièces nécessaires et le professionnel se chargera de veiller à la réalisation des démarches. L’avantage avec un tel service, c’est que le volet administratif est effectué avec vous sur place.

Avant d’embarquer le véhicule pour le centre VHU, l’épaviste agréé VHU vous remet un certificat de cession pour destruction. Ce document vous sera utile pour résilier votre contrat d’assurance. Dans un délai de 15 jours après l’enlèvement de l’épave, le prestataire vous fournira le certificat de destruction attestant que le véhicule a bien été détruit. S’il s’agit d’un véhicule immatriculé à l’étranger, le certificat de destruction est transmis à la préfecture qui l’enverra aux autorités compétentes.

Comment se fait la destruction des véhicules hors d’usage après leur enlèvement ?

Désormais, vous savez tout ce qu’il faut savoir sur les procédures pour enlever un véhicule hors d’usage. Mais, vous pouvez vous demander comment les véhicules sont détruits, curiosité oblige ! En effet, un certain nombre d’éléments du véhicule favorisent plus la pollution de l’environnement. Il s’agit de la batterie, du moteur ou encore du radiateur qui sont retirés. Quant au liquide de refroidissement, les huiles de vidange et le carburant, ces derniers sont traités. Ensuite, les pièces en bon état sont démontées pour être réutilisées. Tout le reste est envoyé au recyclage.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here