réparation carrosserie au mastic

Le mastic est une matière utile et efficace pour la réparation d’une carrosserie de voiture. Elle permet de venir à bout des petites imperfections d’une carrosserie telles que les rayures, les bosses ou les impacts ponctuels, de quoi assurer une carrosserie parfaitement lisse et plate. Découvrez comment réparer la carrosserie d’une voiture avec du mastic.

Quel mastic pour sa carrosserie de voiture ?

Il existe une multitude de mastic carrosserie. Il est donc important d’opter pour celui qui est le plus adapté au support.

A lire aussi : Réparation de pare-brise : comment s'y prendre ?

Le mastic universel

Ce type de mastic est compatible avec tous les types de support. Il détient de puissantes capacités adhésives ainsi qu’un excellent pouvoir de protection vis-à-vis de l’humidité.

Le mastic de finition

Le mastic de finition est aussi utilisable sur n’importe quelle surface. Il garantit une parfaite finition et permet d’assurer la protection de la surface. Ce mastic favorise également le côté esthétique de la carrosserie.

A voir aussi : Comment faire réparer sa voiture pendant le confinement ?

Le mastic métal

Ce genre de mastic détient des propriétés anticorrosives, cela est dû à sa forte teneur en aluminium.

Le mastic aluminium

Celui-ci est très robuste et détient également des capacités anticorrosives qu’il doit à sa grande teneur en poudre d’aluminium.

Le mastic pour plastique

Ce mastic est idéal pour tous les supports plastiques. Il s’adhère parfaitement et cela facilite le ponçage.

Le mastic pour fibre de verre

Il s’applique idéalement sur les surfaces stratifiées en fibre de verre.

Le mastic monocomposant

Ce dernier type de mastic est composé d’une matière très fine et souple. Il est parfaitement adapté pour les finitions et les retouches de carrosserie.

Comment mettre du mastic sur une carrosserie ?

Pour appliquer du mastic sur une carrosserie de voiture comme un professionnel, il faudra suivre les étapes centrales suivantes.

1ère étape : Évaluation du travail à réaliser

Cette première étape permet d’identifier le type de mastic que l’on devra appliquer. Pour ce faire, vous devez évaluer les dégâts subis par la carrosserie. Il pourrait s’agir de rayures ou de fissures sur les zones plastiques de la carrosserie.

2e étape : Préparation du terrain

Il faudra maintenant délimiter les endroits à mastiquer sur la carrosserie en vue d’épargner les zones intactes. Il s’agit d’opérer un masquage. Cela consistera à utiliser un film et du scotch imperméables pour recouvrir les zones intactes de la carrosserie. Ensuite, dégraissez la zone à mastiquer à l’aide d’une éponge abrasive et d’un dégraissant.

À l’issue du dégraissage, il faudra poncer la carrosserie. Cela permet d’ôter les précédentes couches de mastic et de peinture. Après cette action, il faudra faire à nouveau un dégraissage de la zone à travailler et appliquer de l’apprêt servant de sous-couche pour une adhérence parfaite du mastic. Toutefois, avant cela, l’on peut appliquer de l’antirouille.

3e étape : Application du mastic

Après identification du mastic idéal, il faudra le préparer à travers un mélange avec son durcisseur. Il est important de respecter convenablement les proportions indiquées. Au moyen d’une spatule, il faut enduire de façon soigneuse le mastic sur la zone préalablement préparée. L’épaisseur du mastic appliqué ne doit être ni trop fine ni trop grosse. La préparation devra se reposer longtemps pour un séchage complet du mastic. Enfin, il faudra un dernier ponçage de la carrosserie pour lui octroyer sa forme originelle.

Pour finir, il faudra refaire la finition. Cette dernière étape consiste à mettre plusieurs couches d’apprêt et de peinture sur la carrosserie pour lui redonner sa forme initiale.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here