motard dans un virage

Bien savoir négocier ses virages en moto est essentiel pour éviter les situations accidentogènes. Comment prendre la bonne trajectoire pour concilier plaisir de conduite, vitesse et sécurité ?

Pourquoi est-ce important d’avoir une bonne trajectoire ?

Avoir une bonne trajectoire en moto est essentiel pour deux raisons principales : rendre sa conduite agréable et moins physique, mais surtout, rouler en toute sécurité.
En effet, quel que soit l’usage que vous faites de votre deux roues, pour avaler les kilomètres sans fatigue, il est important de faire corps avec sa machine, et non de la subir. Cela nécessite d’anticiper la route en sachant maîtriser sa vitesse et son freinage. Le regard est également très important car il doit porter le plus loin possible pour éviter d’être surpris.

A lire absolument : Choisir votre GPS moto : à quels critères se fier ?

Ces quatre points réunis permettent de se faire plaisir et de rouler de manière la plus sécurisée possible. Vous éviterez ainsi les obstacles et imprévus comme un revêtement de chaussée dégradé, de l’huile, un véhicule immobilisé, un tracteur qui surgit ou des nids de poule. Que ce soit en zone urbaine ou à la campagne, les routes françaises réservent quantité de mauvaises surprises aux motards.

Comment bien négocier ses virages ?

Le plus difficile en moto, mais également le plus jouissif quand on maîtrise la technique, c’est de bien négocier les virages sans casser sa vitesse.

A lire également : Pourquoi est-il impératif de bien gonfler ses pneus de moto ?

Bien se positionner sur sa moto

Avant même de se pencher sur la meilleure façon de négocier les courbes, il est fondamental de bien se positionner sur son engin.
Pour cela, quelques règles de base :

  • la pointe des pieds sur les cale-pieds : avoir les jambes le long du réservoir est primordial dans les virages serrés. Pour cela, il faut utiliser les repose-pieds de manière correcte, c’est-à-dire en y appuyant uniquement la pointe des pieds. Ce faisant, les genoux rentrent naturellement vers l’intérieur et les jambes sont bien contre le réservoir. Elles sont donc protégées et votre centre de gravité reste dans l’axe quelle que soit la trajectoire ;
  • le dos bien droit ;
  • les bras légèrement fléchis : pour éviter un obstacle, vous devez pouvoir tourner votre guidon facilement et rapidement. C’est chose impossible si vous avez les bras tendus. Il est important de garder une marge de manœuvre en tenant sa moto avec les bras légèrement fléchis.

Stabiliser sa vitesse avant le virage

L’une des règles pour bien négocier les virages, c’est tout d’abord de stabiliser son allure, d’enclencher la bonne vitesse et de l’adapter à la situation.
C’est évidemment beaucoup plus simple pour les virages et les parcours que l’on connaît. Toutefois, il faut toujours rester sur ses gardes car de nombreux facteurs peuvent changer la donne d’un jour sur l’autre. Cela peut être les conditions météorologiques, ou encore l’état du revêtement.

Pour une route que vous n’avez jamais prise, il est important de porter son regard au plus loin, pour pouvoir anticiper et moduler votre vitesse.

Comment prendre un virage à droite ?

prendre un virage a droite en moto

En deux-roues, un virage se décompose en trois zones :

  • la zone d’entrée ;
  • la zone de découverte ;
  • la zone de sollicitation.

Pour bien appréhender un virage, il faut tout d’abord bien se positionner dans sa voie de circulation. Pour virer à droite, il faut placer sa routière ou sa sportive dans la partie gauche de sa voie. Pas question pour autant de coller la ligne médiane pour éviter toute collision avec un autre véhicule en sens inverse qui mordrait la ligne.
La vitesse étant adaptée et le bon rapport enclenché, le regard doit porter le plus loin possible dans la courbe. C’est fondamental car c’est vraiment le regard qui détermine la trajectoire que va suivre la moto.

Dans la zone de découverte, dès que l’on voit que la route est de nouveau droite, on bascule le regard vers le côté droit de la chaussée. La moto doit suivre et se positionner vers le milieu de votre voie de circulation (zone de sollicitation).
Ce placement permet d’anticiper le fait que vous devrez peut-être enchaîner avec un nouveau virage vers la gauche. Vous ne risquez pas d’être surpris et d’être obligé de freiner brusquement.

Si tel n’est pas le cas, vous pouvez reprendre progressivement de la vitesse.

Comment bien négocier un virage à gauche ?

Une fois que vous avez compris comment se négocie un virage vers la droite, il est tout aussi simple de bien prendre un virage vers la gauche en moto.
Là encore, la maîtrise de sa vitesse, l’anticipation et le fait de porter le regard le plus loin possible sont des éléments essentiels. Dans la zone d’entrée de la courbe, vous devez positionner votre engin, non plus à gauche dans votre voie de circulation, mais dans sa partie droite. A la fin de la zone de découverte, votre véhicule doit logiquement se trouver au milieu de votre voie, ce qui vous place en bonne position pour négocier une nouvelle courbe le cas échéant.

Notez qu’il faut accélérer en sortie de virage, mais avec modération. Une sollicitation trop brutale de votre accélérateur peut faire chasser votre roue arrière.
Enfin, bien adapter son allure et sa trajectoire dans n’importe quel virage évite de se retrouver à empiéter sur la voie de circulation inverse et donc de risquer l’accident.

  • SOEKAVIA 2pcs Noir pour Moto Pliant Repose-Pieds CNC Motor Bike Footpegs Pédales Pièces
  • 2pcs Noir pour Moto Pliant Repose-Pieds CNC Motor Bike Footpegs Pédales Pièces
  • Kit de lunettes d'équitation de moto, cadre de lunettes rembourrées avec kit de 4 lentilles pour l'activité de plein air sport

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here