nvidia Tegra K1

Nvidia vient de lever le voile sur son nouveau processeur Tegra K1. Lors de sa présentation au CES de Las Vegas, la firme américaine a précisé qu’elle s’adressait aussi à l’automobile et aux nouveaux besoins de calcul que réclament les systèmes de conduite automatisée.

Le processeur est un élément clé dans un smartphone ou un PC et cela devient aussi valable dans une voiture. Pour effectuer des traitements d’images provenant de plusieurs caméras ou piloter des radars, mieux en effet vaut compter sur un bon processeur.
Le nouvelle puce Tegra K1 succède à la Tegra 4. Les constructeurs automobiles utilisaient jusqu’ici la Tegra 3 et pourront donc sauter une génération. A l’image d’Audi qui a déjà manifesté son intérêt, ils être intéressés par ses évolutions portant surtout sur le traitement graphique. La Tegra K1 se montre plus performante et moins gourmande en énergie pour gérer des assistances à la conduite basées sur des  caméras, telles que la détection de piétons et de véhicules, la surveillance de l’angle mort et le suivi du marquage au sol. Autant de fonctionnalités inhérentes aux systèmes de conduites automatisés prévus ces prochaines années.

A lire aussi : Renault Zoé R240 : un peu plus d’autonomie

Autre avantage pour les constructeurs, cette puce est programmable à distance, via une connexion mobile. Cela signifie que sa mise à jour peut se faire sans passage à l’atelier.

Nvidia équipe aujourd’hui Audi, BMW, Tesla Motors et Volkswagen et revendique plus de 4,5 millions de voitures dotés de ses puces.

Découvrez également : Waze hacké pour signaler de faux bouchons

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here