mazda rx8

Le nouveau P-DG de Mazda met fin à toutes les spéculations qui courraient depuis deux ans en indiquant que sa marque ne souhaitait pas développer un moteur rotatif de nouvelle génération.

La longue histoire d’amour entre Mazda et les moteurs rotatifs est en passe de s’achever, mais l’électrocardiogramme était de toute façon déjà plat depuis plusieurs années, notamment avec l’arrêt de la commercialisation de la RX-8 en 2011. A la tête du constructeur japonais depuis le printemps dernier, Masa-michi Kogai a officialisé la rupture via un article d’Automotive News dans lequel ses propos sont très clairs :

A voir aussi : Achat de pièces détachées : une diminution des prix attendues en 2023

« Nous n’avons pas le projet de faire revivre le moteur rotatif » explique-t-il en détaillant : « Il doit y avoir un avenir commercial fiable. Si nous l’adoptons, ce doit être sur un modèle dont les ventes monteront au moins à 100 000 exemplaires par an. Nous devons être en mesure d’en dégager des profits. »

C’est en 1968 que le premier modèle Mazda à moteur rotatif, la R100, a été commercialisé. L’apogée de cette technologie connue également sous le nom de « moteur Wankel » a lieu en 1991 avec la victoire aux 24H du Mans de la 787B du constructeur. Les RX-7 et RX-8, derniers modèles ainsi animés, n’ont toujours pas été directement remplacés et ne le seront donc sans doute jamais. Pourtant, il avait été question en 2011 du développement d’une RX-9 qui utiliserait un moteur rotatif au sein d’une chaîne de traction hybride. L’année d’après, il avait été question de l’utiliser en petit format comme prolongateur d’autonomie en complément d’un moteur électrique principal, à la manière de ce qu’avait proposé Audi sur son concept A1 e-tron.

A lire en complément : Comment choisir entre un cosy et un siège auto ?

Car une chose est sûre, le puissant moteur rotatif traditionnel n’a plus d’avenir dans le paysage automobile actuel, plombé par les prix du pétrole et les normes anti-pollution. Le moteur 2 x 654 cm3 de la dernière RX-8 consommait ainsi en théorie 11,4 litres/100 km en cycle mixte et bien plus en pratique.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here