Toyota Mirai

Toyota vient de dévoiler le nom de son modèle à hydrogène, une berline qui sera commercialisée l’année prochaine aux alentours de 50 000 euros. Fini le concept FCV, place à la Mirai !

« Le futur est là. Et il s’appelle Mirai » : c’est ainsi que Akio Toyoda, le P-DG de Toyota, a terminé la présentation de la première berline à pile à combustible que le constructeur japonais commercialisera l’année prochaine. Fruit de plus de dix ans d’étude, la Mirai est la version de production du concept FCV dévoilé l’année dernière au salon de Tokyo. Son nom signifie tout simplement « futur ».

A lire absolument : Volkswagen s’intéresse au taux de compression variable

Attention les yeux, le design peut choquer. Toyota n’a pas adouci les traits du concept, bien au contraire, avec ce bouclier avant aux prises d’air proéminentes, cette rupture de ligne sur le côté du capot, ces épaulements arrière très marqués, etc. La Mirai est une berline de 4,87 mètres de long aux allures de paquebot. Nous poserons prochainement la question à Toyota de savoir dans quelle mesure la technologie à hydrogène de ce modèle a pu influer sur sa ligne.

Toyota n’a pour le moment pas révélé les détails techniques de sa Mirai, ce devrait être chose faite très rapidement. On sait cependant que pour des raisons d’économies d’échelle, certains composants sont communs avec la technologie hybride maison HSD, notamment dans la version qui équipera la future Prius de quatrième génération, attendue fin 2015 ou début 2016. De son côté, la pile à combustible possède une densité énergétique de 3 kW/litre et permet d’afficher une autonomie de plus de 500 kilomètres. La recharge du réservoir s’effectue en moins de cinq minutes.

Découvrez également : Une batterie lithium-ion bientôt chargée en quelques minutes ?

Cette Toyota Mirai, qui devrait être vendue l’année prochaine au tarif de 50 000 euros environ, aura pour principale rivale un modèle signé Honda. Ce dernier a pris du retard et ne proposera la version de série qu’à partir de mars 2016 au Japon, puis plus tard aux Etats-Unis et en Europe. Mais il profite du salon de Los Angeles pour dévoiler la deuxième version de son concept, qui prend lui aussi le nom de FCV (ci-dessous).

toyota mirai blanche

9 commentaires

  1. On se demande bien ou çà va cette industrie automobile (et jusqu’à quand elle nous prend pour des cons) de plus en plus coupée du monde des gens normaux.
    Personne croit qu’il va avoir un pompe à hydrogène en bas de chez lui pour demain matin, et des PDG de boites mondialisées de se promener et faire des courses dans une caisse qu’ils nomment « Futur » en nous disant: moi j’ai la caisse qui fait de l’eau par le tuyau, mais si vous avez 50.000 euros, elle est à vous.
    Démmerdez-vous pour trouver l’hydrogène, je n’ai rein a foutre!
    Moi, ce gars là il m’énerve au plus haut point, car chez lui il n’a pas été capable de fabriquer une centrale, comme à Fukushima, qui soit une centrale du futur, et qui fasse seulement de l’eau propre par le tuyau!!
    Combien de pompes à hydrogène il à chez lui dans son pays et dans le reste du monde pour faire rouler ses caisses à 50.000 euros?
    Il a rien a foutre de la fiscalité et du prix de ce carburant dans chaque pays, sans compter la fabrication, le stockage et la distribution. Merde aux cons qui ne font pas que de la communication pourri. Le monde et les administrations n’ont d’autre chose a faire qu’à courir après des gens inconséquents qui passent leur vie à mettre la charrue avant les bœufs.
    Qu’ils fassent de prototypes soit, mais donner l’impression qu’ils suffit d’avoir 50.000 euros pour être l’écolo total l’année prochaine. Marre.

  2. Les rédacteurs du site moteur nature ont un peu la prétention de tout savoir, sauf qu’ in fine c’est le client qui commande et pas eux, et le client n’a pas dit son dernier mot…
    Voilà la tirade du gars de moteur nature:
    Il y a des gens qui ne croient pas en la voiture à hydrogène ? Qu’ils expliquent en quoi ils sont plus qualifiés que le patron de Toyota pour tenir un avis contraire.
    Je vais t’expliquer mon gars, je suis le client qui a le chéquier et qui peut te dire merde, et ceci peu se reproduire des milliers de fois, et çà peut se terminer dans un bide pour Toyota, et son patron perds la face, par des ventes ridicules, à mois qu’il fabrique une voiture pour rigoler seulement! Pour le client il y aura toujours le CHOIX. C’est tout con.
    Quand on se mettra a faire des pompes à hydrogène comme on installe des pompes à essence, beaucoup de patrons passeront dans les boites, et ils peuvent changer d’avis entretemps. En plus on fabriquera de l’hydrogène comme on fabrique de la bière n’est-ce pas le sieur patron de Toyota?

    C’est donc Tesla électrique contre Toyota hydrogène.
    1-Tesla n’a pas attendu que les administrations dans le monde ou ils commercialisent leur caisse, leur servent sur un plateau des prises, il les fait lui même, et y va franco.
    2-De part la SIMPLICITÉ de fabrication et donc de fiabilité il n’y a aucun doute que la Tesla est dix fois supérieur à la Toyota et a prix comparable pour le client final.
    Qu’on viennent me dire que çà va être simple la mécanique des FVH.

    Pour Toyota, ils tombent dans un lamentable travers, ou il font un véhicule pour un usage là ou il n’y a des pompes nul part, et maintenant ils sont DÉPENDANTS du bon vouloir des administrations des pays (bonjour les bureaucraties tatillonnes) pour pouvoir vendre leur voiture sinon c’est le bide.
    On les croyaient plus intelligents que çà chez Toyota. Ils ont qu’à monter les pompes eux même un peu partout à leurs frais, s’ils veulent être cohérents comme Tesla.
    C’est qu’avec la rapidité des changements technologiques, leur caisse va trainer comme une ZOE ou une Leaf des années…et forcément se démoder. Un vrai boulet à réactualiser, et en plus INVENDABLE pour le parque occasion existant.
    Quel client prendra le risque…de foutre 50.000 euros dans un boulet de foire!
    Peu, très peu ou une poigné d’excentriques collectioneurs.
    Qu’ils s’amusent certains constructeurs, mais ceci ce n’est pas de l’industrie mais du cirque automobile, comme on voit en trimbaler des vrais échantillons de FVH sur trois ou quatre points du globe.
    Voilà, l’avenir pour les constructeurs c’est aux véhicules de foire!
    Qu’ils fassent des dragsters, c’est beaucoup plus amusant, ils ne sont pas trompeurs, personne lâche 50.000 euros pour faire plaisir aux patrons de cirque.

    Au moins avec un VE a GRANDE AUTONOMIE (ceux à petite autonomie vont disparaitre à terme) ont était débarrassé d’un boulet puant que c’était un COMBUSTIBLE quel qu’il soit.
    Sinon qu’on puisse PISSER dans le réservoir pour faire marcher une caisse, au mois c’est bien un produit maison et on a pas à se déplacer vers une pompe.

    • Auriez-vous eu le même avis sur la Prius en 1997 (au Japon, 200 en Eu) ?
      Les ventes n’ont pas décollées avant la Prius II en …2004.

      Alors, que Toyota fasse des paris sur l’avenir selon eux, après tout c’est leur problème, mais il semble qu’ils ne se soient pas trompés avec les hybrides (mais il a fallut presque 10 ans pour cela).
      Ou en sera leur véhicule hydrogène dans 10 ans ? RdV dans 10 ans 😉

      Quand au soucis éventuel de fiabilité, pour avoir des HSD sans aucune panne depuis 2004, je fais confiance à Toyota pour cela.

      • Wake up mec les Prius ne marchait pas à l’hydrogène à l’époque et pas encore aujourd’hui.
        Merci d’être raisonnable bordel, par exemple dans un autre registre, il y a t-il des infrastructures ou des investissements par milliards sont nécessaires pour rendre les routes sûrs et avec le même code de la route pour tous, quand il y a des zozos qui sont en train de nous dire que demain matin toutes les caisses vont rouler toutes seules sur les routes, avec le shopping communiquant seulement à faire dedans et sans conduite, plus le coffre qui se rempli tout seule par des drones avec des petits bras aidé par Amazon et autres clowns!
        Toute est prêt, bien sûr, pour que çà marche à l’hydrogène, et on sait déjà combien çà va couter, et on connais aussi la gueule du pompiste.
        Tiens fait un chèque, que je demande au patron de Toyota de t’envoyer sa caisse personnelle et la pompe qui va avec. Çà va arriver avec un ruban, c’est Noël pour ceux qui croient. Élargit bien ta cheminé.
        Pour info, je suis à ma quatrième hybride chez Toyota…mais les débiles chez eux (et en plus leur patron, qui ferait mieux d’être au golf) qui font de la communication sans NUANCE, j’aime absolument pas.
        Tiens pour une fois Mercedes joue d’une prudence sympathique concernant leur prototype à hydrogène, mais en plus l’administration allemande installe pas mal de pompes. Leurs caisses à hydrogène n’iront pas beaucoup se balader en dehors de l’Allemagne. Comme pour les bières allemandes il va falloir aller là bas pour les gouter.
        Il y a de quoi s »énerver, ENCORE et ENCORE un combustible de plus, et demain matin çà va être quoi? Du crottin de cheval, vaches et cochons à méthane.
        Tiens on est en train de faire du gasoil avec du CO2 plus de l’eau et autres cocktails chimiques pour les caisses thermiques qui feront remplir les tiroirs caisse à raz bord pour certains!
        On m’a promis des moteurs à fusion: tu mets une crotte de nez de nucléaire du Mali d’Areva d’un un espace confiné et t’as une fusion nucléaire pour faire marcher ta caisse pendant 20 ans tout en volant dans les airs et sur terre, comme les sous-marins qui montent jamais en surface. Pas les sous marins russes, ils marchent à la Vodka.
        Il faut me croire mec.

  3. Pour ceux qui pourrait me dire que l’électricité EST aussi un combustible, je dirais que celle-ci n’a pas besoin d’une usine à gaz, pleine de mécanique à raz bord pour fonctionner et n’a pas besoin d’échappement qui fait de l’eau.
    Quand on pense qu’avant on avait les requins qui nous vendaient de l’essence et maintenant on veut nous fourguer avec l’hydrogène un autre requin Air Liquide, qui est incapable d’installer ne serait-ce que sur quatre ou cinq capitales régionales une simple pompe à hydrogène, et dire qu’un malheureux journaliste de M6 est parti de Paris exprès pour s’approvisionner en hydrogène (avec une Hyundai) dans la région de Lyon, la seule pompe en France. ON EST DANS LE RIDICULE TOTAL. Alors qu »Air Liquide est une énorme multinationale, mais son patron est un autiste total et ne sait pas qu’on fabrique déjà des FVH. Il nous fait le coup de con, c’est l’oeuf ou la poule le premier?
    Même trois ou quatre pompes çà presse pas. Au fait il n’y croit pas du tout. Il va falloir lui envoyer le numéro du patron de Toyota et de Honda plus Hyundai. Il dira que cela ne fait que trois ou quatre voitures guignol qui circulent dans le monde.
    Sauf s’il a une en cadeau. Là il va téléphoner sec à ses fonctionnaires, je veux une pompe en bas de chez moi fissa!!

  4. Réfléchissez ! L’hydrogène est le meilleur vecteur énergétique avec une densité énergétique de 33 kWh par kilogramme. Ainsi, il contient 3 fois plus d’énergie que le gazole et 2,5 fois plus d’énergie que le gaz naturel.

    En plus de cela, que l’hydrogène soit brûlé dans un moteur thermique, ou converti en électricité dans un réacteur électrochimique (fuel-cell), les rejets sont non polluants.

    Si vous disposez d’eau (des effluents, de l’eau de pluie ou de l’eau de mer), et si vous disposez de capital à investir, via l’électrolyse de l’eau vous produisez à coût marginal essentiellement nul n’importe quelle quantité d’hydrogène à-partir de n’importe quelle source d’énergie électrique renouvelable comme des éoliennes, des cellules solaires, ou des cellules solaires à concentration.

    Or, l’hydrogène que vous avez produit, vous devez le mettre dans un flacon non seulement pour le distribuer (si vous ne produisez pas juste à-côté de la pompe), mais aussi pour le stocker dans le véhicule. Et c’est là que se trouve le problème. Mettons que le véhicule doive embarquer une énergie brute d’environ 100 kWh. Le réservoir du véhicule doit stocker 3 malheureux kilos d’hydrogène. Cela paraît peu, mais c’est un casse-tête.

    Si vous pratiquez un stockage liquide à pression atmosphérique, le réservoir sera une enceinte cryogénique dont le contenu sera de l’hydrogène liquide maintenu en-dessous de -253 °C (c’est froid, très froid). La densité de tel hydrogène liquide est d’environ 71 kg/m3. Nos 3 kilos d’hydrogène liquide occuperont donc un volume d’environ 42 litres. Donc, même si la la technique du froid extrême descend dans la rue et se trouve exploitée dans chaque voiture (on n’en n’est pas encore là), la coque d’un tel réservoir exige une épaisseur de 5 cm pour assurer l’isolation thermique, et encore 5 cm pour en assurer la solidité au crash-test. C’est donc une approche à la fois utopique, onéreuse, et encombrante.

    Si vous pratiquez un stockage gazeux à haute pression (700 bars) et à température ambiante, le réservoir sera une coque dont les parois en filaments de carbone enroulés font 5 cm d’épaisseur. C’est déjà plus acceptable. L’hydrogène gazeux à 700 bars à température ambiante possède une masse volumique de 42 kg/m3. Nos 3 kilos d’hydrogène gazeux occuperont donc un volume d’environ 72 litres. C’est cette filière qui est proposée par Toyota et Honda. L’industrie automobile homologuerait ainsi une bouteille normalisée dont les parois en filaments de carbone enroulés font 5 cm d’épaisseur, d’une capacité nette de 25 litres. Trois bouteilles suffisent. Elles peuvent être installées en position transversale ou en position longitudinale, sans préjudice pour le volume utile du coffre, et sans préjudice pour la modularité du compartiment arrière, entre les roues arrière et sous la banquette arrière.

    Le reste de la machinerie peut être implanté :
    – devant les roues avant (moteur électrique, boîte Zeroshift à 2 vitesses, différentiel)
    – entre les roues avant (réacteur électrochimique fuel-cell, ventilation forcée, onduleur)
    – devant l’habitacle (climatisation)
    – sous les sièges avant (deux batteries-tampon de 5 kWh chacune qui tolèrent des décharges au régime « 8C » pendant 15 secondes)

    Un tel véhicule n’a pas besoin de ressembler à un OVNI.

    Les OVNIS, ce sont les pompes où vous venez faire le plein en hydrogène.
    Il faut transporter et stocker cet hydrogène.
    Dans des camions qui transportent des centaines de bouteilles de 25 litres, sous une pression de 700 bars ?
    Et là, arrivé à la pompe, vous transvasez sous une pression de 700 bars ?
    Vous transvasez dans quoi ? Dans une grosse cuve sous une pression de 700 bars ? Oh la belle bombe …
    Ou alors, vous installez des pipe-line H2 dans tout le pays ? Sous basse pression ?
    Et si on remplaçait la distribution de gaz par une distribution d’hydrogène ?
    Et si on installait un pipe-line d’hydrogène basse pression le long de chaque autoroute ?
    Cela fuirait de partout ? Il faudrait lier l’hydrogène à une autre molécule ?
    Quelles sont les possibilités ?

  5. Malgré le merdier en vu concernant la production, stockage et distribution de l’hydrogène, plus la fiscalité, et c’est sûr qu’ils vont raser gratis…tout est possible aujourd’hui puisqu’il y a des fadas qui veulent lancer de la viande suicidaire sur la planète Mars…ce n’est qu’une question de temps.
    Il y a quatre-vingt dix ans, presque tout le monde marchait à pied, plus les vélos, plus les carrioles et enfin les premières mobylettes. Dans quatre vingt-dix ans ce sera pareil mais à la différence que tout le monde en plus se masturbera virtuel sur les réseaux sans bouger de chez lui. J’ai vu une compétition avec des champions (ou ex champions) qui faisait une course avec une assistance de nases, et avec des volants virtuels et sur des écrans de télé.

  6. Qui croit encore à l’Hydrogéne dans des véhicules et aux piles à Combustible puissantes, fiables et durables en grande série ? Pas moi.
    Le futur c’est TESLA avec ses batteries actuelles de 85KWH pour 450KM per charge, qui d’ici un an passeront à 110KWH et 600KM, puis d’ici 5 ans à l’étape ultime de 160KWH et 800KM = 500 Miles. Avec derrière un réseau unique de SuperChargeurs de 135KW capables de recharger à 80% la batterie actuelle en 1/2h et en moins d’1H la batterie ultime de 500M demain. D’ici fin 2015 – Dans 1 ans – En plus des grands axes du nord de l’Europe Tesla aura couvert en superchargeurs toutes les routes de vacances vers l’Europe du sud, tout autour de la méditerrannée et les Alpes. Plus besoin alors d’une seule goutte de pétrole dans nos voitures, ni d’Hydrogène…
    L’hydrogène est la dernière cartouche des pétrolier pour continuer à nous plumer, rien d’autre. Son efficacité de bout en bout est une catastrophe. A oublier !

  7. Dans un forum un gars dit:
    La France à exporté 500 pompes à hydrogène en Allemagne et 100 au Japon pour leurs autoroutes.
    C’est comme j’ai dit: l’hydrogène produit local à usage local en Allemagne et comble du ridicule pour le japon elle fait des voitures et IMPORTE les pompes.
    Ils ont un problème mental avec certaines technologies, à savoir l’électricité.
    Fukushima était américaine des plans à la construction et la gestion fut tellement désastreuse quelle a étonné le monde, et les a mis dans une merde radioactive.
    Sont-ils aujourd’hui dans la réalité ou c’est un projet désincarné hors des réalités.
    Selon la Tribune » à en croire Akio Toyoda: l’hydrogène « peut être créé à partir de pratiquement n’importe quoi, même des ordures ménagères » a-t-il déclaré. »
    Cette une déclaration tellement infantile et hors des réalités que çà impressionne, car rien même chez eux est préparé à la vente (en volume) de cette voiture. lors la vendre dans beaucoup de pays, C’est encore comme j’ai dit précédemment: le PDG fait un caprice de star: je fais une voiture, et qu’ils se démerdent pour trouver l’hydrogène. Il se fourre le doigt dans l’œil jusqu’au coude le PDG. Déjà il y a une barrière psychologique qui fait d’emblée tache: Le design de la caisse refroidi déjà beaucoup de ceux qui la regardent. C’est vrai que le vieux a une tête de produit de niche au volant déguisé en coureur qui fait des ronds d’ans l’eau. Il y a une vidéo qui circule.
    Comme pour les vœux pieux de Carlos qui croyait que l’administration française aller installer des millions de prises pour sa ZOE en un clin d’œil et il allait vendre des millions et avec à la clef des milliards en rentes pour la location des batteries de ces voitures.
    Beaucoup perdent la boule dans cette industrie automobile actuellement, en tout cas totalement le bon sens.
    Le monde entier va se convertir à la fabrication de l’hydrogène. Il n’y a pas autre chose à faire.
    Sortez vos poubelles, il y a de l’or à ce faire !!!
    Comme je le dis par ailleurs, on sait déjà à quelle sauce on va être mangé si on mets le doigt dans engrenage de l’hydrogène pour être l’écolo total:
    Il suffit de lire un extrait d’Usine Nouvelle:
    « Nous nous dirigeons vers des voitures qui rouleront toutes avec des réservoirs d’hydrogène de 5 kg sous une pression de 700 bars, tandis que les chariots ou les bus rouleront à 350 bars. A 700 bars, il nous faut aujourd’hui 3 minutes pour remplir un réservoir de 5 kg. Quant au prix, nous visons un coût de 10 euros par kg d’ici 2020, soit 10 euros pour 100 km ». Aujourd’hui la limite est plutôt du côté du coût des piles à combustibles, aux alentours de 30 000 euros. »

    Donc la facture totale de 80.000 euros est bien là, et tous les constructeurs vont s’aligner grosso merdo!!

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here