examen permis de conduire

L’examen pour avoir le permis de conduire est un test qui concerne tous ceux qui ont l’intention de conduire un véhicule et qui respectent les dispositions légales y afférentes. L’examen comporte deux étapes : la phase théorique et la phase pratique. Voici l’essentiel à retenir de ce contrôle à la conduite.

La phase théorique du permis de conduire

L’examen qui vous aide à avoir le permis de conduire demande une implication importante du candidat. Il comprend deux grandes phases.

A voir aussi : Tout sur la récupération des points de permis de conduire

La phase théorique est la première étape de l’examen du permis de conduire. Elle est la plus importante puisqu’elle conditionne la deuxième phase. Elle porte uniquement sur le Code de la route. Il est donc indispensable de bien s’y préparer avant le jour J.

Elle consiste à répondre à des questions à choix multiples (QCM). Le candidat aura à sa disposition une fiche qui comporte une suite de 40 questions. Chaque interrogation contient cinq propositions. Parmi elles, le postulant choisit la seule proposition qu’il estime être la bonne réponse.

A découvrir également : Comment se déroule un stage récupération de points agréé ?

Attention ! Il ne suffit pas d’avoir la moyenne pour être admis à l’examen théorique. Il est noté sur 40 points et pour le réussir, il faut réunir un total d’au moins 35 points. Cela suppose que sur les 40 questions, seulement 5 mauvaises réponses sont acceptées. Lorsque vous ne respectez pas ces conditions, vous échouez à l’examen.

La phase pratique

Il s’agit de l’épreuve de conduite. Elle évalue fondamentalement l’aptitude du candidat sur certains éléments-clés. Il s’agit notamment de sa compréhension effective du Code de la route, de sa maîtrise des commandes du véhicule, de sa réaction face au danger, etc.

Tout ce qui sera demandé au candidat tient compte des enseignements reçus à l’auto-école. En voici une liste :

  • Le respect du Code de la route ;
  • La connaissance technique du véhicule ;
  • L’aptitude du candidat à manœuvrer ;
  • Son autonomie pendant la conduite ;
  • Sa bonne connaissance des notions basiques de premiers secours ;
  • Sa disposition à veiller sur sa sécurité et celles des usagers.

Les différentes fautes de l’examen pratique

Avant de participer à l’examen, le candidat doit connaître les fautes de conduite et leurs implications. Il existe des fautes admises, des fautes tolérées et surtout des fautes éliminatoires.

Les premières sont celles qui sont conformes à la pratique des règles de la circulation. Les cours d’auto-école en font toujours cas. Il convient donc de s’y référer à toutes fins utiles.

Les fautes tolérées sont celles qui sont graves, mais pas fondamentalement pour les usagers. À titre illustratif, il s’agit du calage au démarrage, du ralentissement injustifié, des hésitations répétitives, de l’excès de vitesse sans conséquence dans les virages, du mauvais freinage, etc.

Les fautes éliminatoires sont, quant à elles, celles qui mettent en danger les usagers de la route, le conducteur inclus. Comme leurs noms l’indiquent, elles sont systématiquement éliminatoires. Elles concernent le refus de priorité dans un croisement, l’arrêt brusque non motivé et risqué, la sortie dangereuse au virage, les fautes tolérées répétées, etc.

L’obtention du permis de conduire

Après l’examen pratique, le postulant peut consulter le site de la sécurité routière dans les 48 h. Il pourra y télécharger son certificat de réussite. Ce document fait officiellement office de permis de conduire provisoire, en attendant la délivrance du permis de conduire définitif. Par la suite, l’acquisition du fameux sésame exige de fournir certains documents et peut se révéler souvent rébarbative.

Pour éviter toutes ces tracasseries administratives, il est préférable de confier le processus à ce niveau à votre auto-école ou à une agence spécialisée dans le domaine. Démarche-ants, agréée par le ministère de l’Intérieur, se charge d’effectuer la démarche de demande de permis de conduire pour vous. En optant pour la facilitation d’une agence, il vous suffira de remplir un formulaire et les experts s’occuperont de vos demandes d’acquisition, de renouvellement ou de duplicata de permis de conduire. Un service téléphonique est également mis à votre disposition pour vous assister.

Le document définitif vous sera délivré dans l’intervalle de quatre mois par la poste. Pour ceux qui viennent d’obtenir leur permis pour la première fois, ils devront apposer la mention « jeune conducteur » à l’arrière de leur voiture.

  • Color Pop 550064 Porte-papiers Véhicule - Nouveau Permis - coloris Bleu Marine
    Protège et regroupe les papiers du véhicule : carte grise, permis de conduire au format carte de crédit, attestation d'assurance Dimensions porte papiers, fermé : 90 x 136mm / ouvert : 260 x 136 mm Renforts métalliques sur 2 angles pour éviter d'écorner les documents Etui en simili cuir bleu marine, fabriqué en France
  • Lampe de poche lampe de poche ultraviolet violet lampe de poche 9LED
  • LIBRE: Comment se créer des sources de revenus passifs avec un petit capital

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here