Assurance-auto-jeune-conducteur

Chez les compagnies d’assurance, les jeunes conducteurs sont ceux dont les permis de conduire n’ont pas encore trois ans. Il s’agit aussi de ceux dont les noms ne sont jamais inscrits dans un contrat d’assurance. Si vous êtes dans ces catégories, sachez qu’il y a des pièges à éviter pour que le coût de votre assurance vous revienne moins cher.

Ne pas choisir sa compagnie d’assurance auto au hasard

Il est clair que si vous êtes un jeune conducteur, vous payerez plus cher votre assurance que ceux qui sont déjà plus expérimentés. Toutefois, sachez que toutes les compagnies d’assurances ne proposent pas le même tarif pour les jeunes conducteurs.

A lire en complément : Dans quelles conditions la garantie « bris de glace » de l'assurance fonctionne-t-elle ?

Chez certaines, le coût est relativement moins cher. C’est pour cette raison que vous devez forcément faire une simulation assurance auto avant de vous engager. Cette simulation vous permet de comparer les offres disponibles pour faire un choix raisonnable et judicieux.

Au lieu d’être conducteur occasionnel, déclarez-vous en tant que second conducteur

Une fois la compagnie choisie, vous devez être honnête avec cette dernière au risque de payer le prix fort. Ne commettez pas l’erreur ici de faire assurer votre véhicule par un de vos parents ou votre conjoint pour devenir in fine le conducteur occasionnel.

A lire aussi : Assurance temporaire scooter 50 cc : les meilleures offres

Si votre compagnie d’assurance se rend compte que vous êtes le principal conducteur du véhicule, elle pourrait rompre le contrat que vous avez avec lui et vous ne pourrez pas le convoquer. En outre, elle peut refuser de vous venir en aide en cas de sinistre ou diminuer complètement l’indemnisation. Vous avez donc beaucoup à perdre.

Retenez aussi que le jour où vous voudrez souscrire à un contrat d’assurance en votre propre nom, la compagnie choisie vous considérera comme un débutant, un jeune conducteur. Ceci s’explique par le fait que votre nom ne se trouve pas dans un contrat d’assurance antérieur.

Pour éviter cela, vous pouvez vous déclarer comme second conducteur. Certes, vous payerez plus cher, mais bientôt vous ne serez plus vu comme un jeune conducteur. Cependant, ne vous déclarez pas à ce titre pour devenir après le véritable conducteur de la voiture. Autrement, vous serez encore sanctionné si l’assureur découvre votre jeu.

La conduite accompagnée reste une meilleure idée

Si vous êtes un jeune conducteur qui choisit la conduite accompagnée, la compagnie d’assurance vous verra toujours d’un bon œil. Il faut donc laisser vos parents vous assister lors de cette période. Avec cette option, vous bénéficierez d’une réduction de 50 % sur la surprime d’assurance pour votre première année. L’année qui suit, cette réduction sera de 25 % de plus. Durant cette période, vous aurez l’expérience nécessaire pour que les assureurs ne vous voient plus comme un novice.

Autres solutions pour réduire le coût de votre assurance

Si vous êtes un jeune conducteur, vous devez bien choisir votre véhicule. Ne commettez pas l’erreur ici de choisir une voiture trop puissante. En effet, les assureurs tiennent aussi compte de la puissance du véhicule pour fixer leur coût. Avec un statut de jeune conducteur, imaginez un peu ce que vous coûterait un tel choix.

L’idéal est d’opter pour une voiture qui n’a pas un grand cheval fiscal. Le coût d’assurance pour une voiture d’occasion est aussi abordable. Cela est une vérité certaine, puisque les compagnies d’assurance se disent qu’il y a moins de chance qu’une telle voiture soit volée par exemple.

Pour finir, si vous n’avez pas de grandes distances à parcourir avec votre véhicule, l’idéal est d’opter pour une assurance au kilomètre. Il y a d’intéressantes formules qui existent pour les déplacements de courtes distances.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here