You are here
Home > High-Tech > Voitures mieux connectées grâce au retour en force de BlackBerry

Voitures mieux connectées grâce au retour en force de BlackBerry

voiture autonome

La marque BlackBerry, qui avait quelque peu disparu ces derniers temps, rendue totalement has-been par Apple et Google (avec Android), est sur le point de faire son retour via sa filiale QNX, un système d’exploitation conçue pour le marché des systèmes embarqués. Une technologie de plus en plus populaire dans le secteur automobile qui permet de pouvoir embarquer un système d’exploitation efficace pour les voitures connectées et autonomes.

BlackBerry se recentre sur son cœur de métier

Après avoir subi une grande déconvenue auprès du grand public avec l’arrivée des 2 géants, Apple et Google dans le secteur de la téléphonie, le Canadien n’a pas eu d’autre choix que de se concentrer à nouveau sur ce qu’il savait faire de, à savoir les logiciels et la connectivité d’entreprise. Ce qui fait alors la différence, c’est le rachat en 2010 d’une entreprise canadienne spécialisée dans les systèmes d’exploitation industrielle et plus particulièrement les systèmes d’exploitation embarquée, la société QNX.

Fort de cette nouvelle valeur ajoutée, les partenariats dans le secteur de la voiture autonome se sont multipliés avec les équipementiers automobiles comme Aptiv et Denso, les fabricants de semi-conducteurs comme Qualcomm et Nvidia, plus connu respectivement pour leurs processeurs de téléphonie mobile et leurs cartes graphiques. On retrouve également des partenariats avec des géants du Web et de la technologie comme le chinois Baidu. C’est dans ce sens qu’un partenariat vient d’être annoncé le 22 mars 2018 avec le groupe Jaguar Land-Rover, un constructeur déjà très impliqué dans la recherche sur l’autonomie des véhicules et qui sera coproducteur avec Waymo (une filiale de Google) d’un véhicule pour le futur service de taxi autonome que veut lancer la filiale d’Alphabet (la holding qui regroupe toutes les activités de Google).

Une présence forte grâce à l’OS Neutrino

Si ce retour en force de BlackBerry peut se faire c’est non seulement parce que QNX est à même de proposer des systèmes d’excitation adaptée pour les voitures du futur mais aussi parce que c’est dès à présent un acteur incontournable des voitures connectées existantes avec son système d’exploitation neutrino, dans la plupart des modèles sont connectés. L’objectif de la marque est bien entendu de continuer à progresser en améliorant notamment la sécurité, une fonction primordiale pour les véhicules autonomes. Il va sans dire que, si de, vous devez laisser votre voiture conduire à votre place, il faut être assuré que le système informatique embarqué est vraiment fiable et permet une sécurité à toute épreuve. C’est ainsi que ce qu’on appelle la redondance sera un cheval de bataille de ces constructeurs de systèmes embarqués. Il s’agit d’assurer le relais entre différents éléments matériels ou logiciels qui seraient amenés à ne plus fonctionner. La solution est alors d’exécuter plusieurs fois les mêmes algorithmes en simultané. Dans la pratique il s’agit en vérité d’un système de vote qui fait que si 2 algorithmes sur 3, par exemple, détermine qu’il s’agit bien d’un piéton qui se trouve en face de votre véhicule, c’est alors sûrement le cas et le système de notation prendre une décision sereine.

Bien entendu, il est impossible de penser que la sécurité sera infaillible à bord de ces véhicules du futur, même si tout est fait pour s’en approcher. C’est pourquoi la société canadienne a décidé d’embarquer une boîte noire en cas d’accident, qui permettra comme pour les avions de détecter les incidents et de comprendre exactement ce qui s’est passé.

Laisser un commentaire

Top