Ford-Sync-AppLink

Il fallait un standard et c’est Ford qui est en passe de réussir à l’imposer, grâce à sa plateforme open source. Cette technologie, comparable à Apple Carplay ou Android Auto, permet de retrouver les applications d’un smartphone sur l’écran de bord.

Toyota vient d’annoncer qu’il adopterait prochainement la technologie open source SmartDeviceLink sur ses prochains modèles. Ce logiciel, développé par Ford, sert aujourd’hui de base au système SYNC AppLink présent dans de nombreux véhicules du groupe américain.
D’autres partenaires sont déjà annoncés comme les équipementiers QNX et UIEvolution, tandis que Peugeot, Citroën, Honda, Subaru et Mazda étudient également la possibilité d’intégrer la technologie dans leurs véhicules.
Pour tous ces constructeurs, c’est une manière de ne pas céder aux standards imposés par Apple et Google (Toyota a même annoncé qu’il ne voulait plus les intégrer) et rester maître de leur business autour des applications. Cette entente aura aussi pour conséquence de stimuler l’intérêt des développeurs tiers au développement d’applications compatibles avec cette plateforme SmartDeviceLink. Avec un potentiel d’utilisateurs aussi important (les six marques auto concernées totalisent près de 40% de la production mondiale de véhicules), le catalogue d’applications encore limité devrait rapidement se développer.

Découvrez également : Projet Titan : la future voiture autonome d’Apple ?

A lire également : Une autoroute qui en met plein la vue

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here