You are here
Home > Actus > Gros plan sur la réforme du contrôle technique

Gros plan sur la réforme du contrôle technique

contrôle technique

Le mois de mai de l’année 2018 à venir sera l’année de toutes les inquiétudes pour les millions d’automobilistes français. En effet, en mai 2018 le contrôle technique va faire l’objet d’une réforme si importante qu’elle changera nécessairement de nombreuses choses dans le quotidien des automobilistes. Inutile pour l’instant de vous alarmer, des solutions seront disponibles pour vous permettre d’amorcer ce changement dans les meilleures conditions.

L’un des changements majeurs qu’apportera la réforme du contrôle technique consiste dans le fait que si vous avez été contrôlé et qu’à la suite de ce contrôle, il s’avère que votre voiture doive passer une contre-visite vous n’aurez pas un délai de deux mois pour vous mettre en conformité comme c’est le cas actuellement. En effet, vous n’aurez que 24h pour rendre votre automobile conforme à la loi régissant le contrôle technique. Si les délais passent de deux mois à seulement 24h c’est surtout pour réduire les risques d’accident car les problèmes pouvant représenter un danger pour vous ainsi que pour les autres automobilistes devront trouver solution sans quoi votre automobile ne sera pas autorisé à reprendre la route. Cette règle s’appliquera aussi bien pour le danger que représente votre voiture pour les automobilistes que pour l’environnement. Eh oui, le nouveau contrôle technique fera la part belle au respect de l’environnement.

A ce jour, les irrégularités au niveau de votre automobile pouvant vous obliger à vous rendre à une contre-visite sont au nombre de 196. Mais à partir du mois de mai de l’année prochaine 271 nouvelles irrégularités seront prise en compte lors du contrôle technique. Vous aurez donc trois à un contrôle technique sur plus de 132 points alors qu’ils ne sont que 123 actuellement. Pour ce qui concerne les défaillances, elles ne seront plus au nombre de 453 comme actuellement mais de 606. Cette réforme s’annonce d’ores et déjà très contraignante pour les automobiles d’autant plus que le prix du contrôle technique connaîtra une augmentation de 20 euros environ.

Vous pourrez toujours vous tourner vers un mandataire auto pour ne pas subir de plein fouet cette réforme du contrôle technique qui rencontrera certainement l’assentiment de beaucoup d’automobilistes français.

Laisser un commentaire

Top