recharge voiture électrique

Les voitures électriques sont en vogue depuis quelques années, et cela s’explique par plusieurs facteurs. Le premier à prendre en compte : l’impact environnemental. En effet quoi de mieux pour notre planète que de rouler sans émettre de CO2 ? Mais d’autres facteurs plus pragmatiques sont aussi responsable de la hausse de production de ces voitures à batteries et moteurs électriques, comme le prix du carburant, l’électricité étant moins onéreuse que l’essence, et l’autonomie grandissante des modèles en production.

Batteries de voitures électriques : comment ça marche ?

L’autonomie des voitures, c’est principalement aux batteries, ou accumulateurs, qu’on la doit. Et les exigences sur ces dernières sont lourdes, mais peuvent se résumer en quelques points : taille, puissance, vitesse de recharge et longévité. Mais ces points sont bien loin d’être aussi simple qu’ils paraissent et sont de véritables casse-têtes d’ingénierie.

Les batteries de voitures électriques se doivent d’être de taille raisonnable pour ne pas empiéter, ni sur l’habitacle, ni sur le moteur qu’elles alimentent. A cela s’ajoute la puissance, en kWh, qui doit être suffisante pour propulser le véhicule sur de longues distance. La charge doit être rapide pour un usage domestique, une recharge de 20h pouvant être problématique pour un véhicule roulant quotidiennement. Pour le moment, les types de batteries les plus utilisées sont les batteries Lithium-ion, et les piles à combustible qui font leur apparition depuis quelques temps. Les batteries traitées ici seront celles à Lithium-ion.
Actuellement, les batteries ont une puissance moyenne d’environ 50kWh, et une autonomie moyenne de 340km, rendant le tout électrique de plus en plus intéressant. Mais le problème restant est la recharge.

A découvrir également : Bien choisir sa batterie de voiture

Recharger sa voiture chez soi, possibilités et inconvénients

Rentrer chez soi et brancher son véhicule sur le secteur pour le récupérer le lendemain à pleine capacité, c’est tentant. Mais est-ce vraiment réalisable ?

Le temps de recharge dépend évidemment de la puissance de la batterie. Un accumulateur de 50 kWh va mettre plus ou moins de temps en fonction de votre installation électrique domestique. Par exemple : pour une prise secteur de 10 Ampères d’intensité, à 230 Volts. En multipliant ces deux données, nous obtenons la puissance en watts, ici 2300 Watts, donc 2,30 kW. En divisant la capacité de la batterie par cette puissance, vous obtiendrez votre temps de charge, soit ici un peu plus de 24 heures. Cette solution longue de recharger sur secteur s’accompagne de surcroît d’un risque de surchauffe du circuit.

Une solution existe, quelque peu coûteuse, mais recommandée par les constructeurs : la wallbox. Celle-ci permet de monter l’intensité du courant électrique et donc de réduire le temps de recharge. En augmentant l’ampérage et en sécurisant votre installation, la wallbox ramène le temps de recharge à une quinzaine d’heures pour une charge complète. Pour diminuer encore le temps de recharge, le raccordement de la wallbox à un circuit triphasé peut réduire le temps de charge à une fourchette de 2h à 7h. Mais le coût de la wallbox peut être un frein, il faut compter 500 à 1200€, et tous les domiciles ne sont pas raccordés en triphasé, le raccordement s’il est possible aura lui aussi un prix.

La solution rapide : la borne de recharge électrique

Les recharges les plus rapides peuvent se faire en moins d’une heure. Et les constructeurs tentent de réduire ce temps grâce à de nouvelles bornes réduisant le temps à 30 minutes. Ce ne sont pas les quelques minutes passées à la station pour remplir un réservoir d’essence, mais cela se prévoit beaucoup plus facilement que 20h de charge à domicile.
Pour bénéficier de ce temps de charge réduit, il faut trouver une borne de recharge électrique.

Découvrez également : Qu'est-ce qu'un pare-brise athermique ?

Difficiles à trouver il y a encore quelques années, elles apparaissent de plus en plus dans les villes comme sur les aires d’autoroute. Simples d’utilisation, elles nécessitent souvent des cartes d’accès qui peuvent se trouver dans des commerces locaux ou dans les mairies des municipalités. Avec des intensités allant de 32A à 120A pour les plus performantes, le temps de chargement total peut parfois se faire en seulement 30 minutes.

Un site participatif recense toutes les stations de chargement ainsi que leurs conditions d’utilisation, ChargeMap.com. Ces bornes simples d’utilisation, sont des solutions beaucoup plus économes en temps et en moyens et ont l’avantage d’être disponible en nombre croissant sur le territoire européen.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here