assurances voitures

C’est un constat, les voitures sont de plus en plus sûres : selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière, le nombre de décès sur la route a été divisé par deux en 20 ans.

Or, plus les voitures sont sûres, moins il y a d’accidents et par conséquent, moins les assurances sont chères. Logique ? C’est pourtant l’inverse qui est en train de se produire. Aux Etats-Unis, le coût des assurances automobiles a augmenté de près de 30% en 10 ans.

Pourquoi le prix de mon assurance-auto continue d’augmenter ?

La situation paraît paradoxale : nous sommes mieux protégés, mais nous payons plus cher pour nous assurer.

L’explication pourrait bien paraître encore plus paradoxale : selon le comparateur d’assurances américain Zebra, qui évoque la situation dans son bilan du marché des assurances pour 2020, c’est l’ajout de solutions technologiques de sécurité toujours plus nombreuses et perfectionnées qui expliquerait cette augmentation des coûts.

En effet, une assurance n’est pas intéressée uniquement par le nombre d’accidents quand il s’agit d’établir ses tarifs, mais aussi par le coût moyen des réparations. Et c’est ici que le bât blesse : réparer une carrosserie coûte moins cher qu’une série de capteurs ou un système de freinage d’urgence.

Il semblerait donc que, d’un point de vue strictement économique, l’augmentation des coûts de réparation dépasse les économies générées par la réduction du nombre d’accidents.

A lire aussi : Land Rover Defender 2019, une nouvelle génération très attendue

Êtes-vous effectivement mieux protégé ?

L’addition a encore plus de mal à passer quand on se penche sur les chiffres. En effet, si les technologies rendent nos assurances plus chères, elles ne semblent pas avoir un effet significatif sur le baisse du nombre d’accidents.

Toujours selon Zebra, des systèmes comme les alertes d’angle mort, la vision nocturne ou l’aide au stationnement n’ont à ce jour démontré aucune réduction des occurrences d’accidents chez les assurés en possédant.

Ce constat doit être nuancé : la technologie sauve et continuera de sauver de nombreuses vies, et d’autres facteurs comme la consultation des smartphones au volant participent à l’augmentation des prix des assurances.

Reste que plus que jamais, le bien-fondé du “tout-technologie” semble discutable.

A lire aussi : Déconfinement du secteur automobile : les promos et les aides vont pleuvoir

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here