You are here
Home > Mécanique > Comment fonctionne un turbocompresseur ?

Comment fonctionne un turbocompresseur ?

turbocompresseur
Le turbocompresseur est une pièce mécanique qui améliore les performances du moteur à explosion qu’il soit diesel ou essence. C’est pourquoi il est important de connaître son rôle, ses points forts et ses points faibles et surtout son fonctionnement. Les détails sur le sujet dans les lignes qui suivent.

Ses composants

Même si le turbocompresseur influe sur la puissance et les performances du moteur, il n’y est pas relié directement. Il s’attache plutôt au circuit d’admission ainsi qu’au collecteur de gaz d’échappement. Le turbocompresseur se divise en trois parties, à savoir :

L’axe connu également sous le nom de « arbre » : qui relie la roue compresseur à la roue turbine pour former le groupe tournant.

Les carters : ils sont au nombre de 3. Le premier sert de support à l’axe tandis que le second, qui s’appelle également « carter turbine », entoure la turbine et le troisième, qui se nomme « carter compresseur » se situe sur le compresseur. Ces deux derniers composants donnent une forme spiralée aux gaz.

Le circuit de régulation destiné à la gestion du boost. Pour un turbocompresseur basique, il est connu sous le nom de Wastegate et dispose d’un actuateur pneumatique.

Son fonctionnement

Il faut rappeler que le turbocompresseur dispose d’un axe qui relie une turbine à un compresseur. La turbine utilise alors partiellement l’énergie qui se dégage de l’échappement pour démarrer. Concrètement, ce sont ces gaz d’échappement qui stimulent la turbine pour lui permettre de tourner et de mettre le compresseur en marche. Lorsque ce dernier reçoit l’air ambiant, il l’éjecte dans le circuit d’admission. La soupape de décharge régule alors cet air qui sera ensuite refroidi par l’échangeur. Ce mode de fonctionnement concerne surtout le turbocompresseur basique. Dans le cas d’un modèle à géométrie variable, qui est récent, le principe en est tout autre puisqu’il diminue le « Lag » ou le retard de boost. À titre d’information, c’est à cause de ce « lag » qu’il y a un moment d’attente avant la mise en marche du turbo.

Attention, un turbocompresseur ne peut pas fonctionner correctement en cas de friction de l’arbre de la turbine ou d’une faible température des gaz qui se dégagent de l’échappement. C’est pourquoi il faut toujours s’assurer que le moteur soit suffisamment chauffé avant le départ. Si v

Son rôle

Actuellement, l’utilisation du turbocompresseur comme vous pouvez en trouver sur https://www.megaturbo.fr/ est monnaie courante dans les véhicules de transport mais tout ce que les usagers connaissent de lui est qu’il améliore la puissance du moteur. Concrètement, il aide à la combustion entre l’air et le carburant pour booster le fonctionnement de celui-ci. Ses effets sont surtout palpables lors des longs trajets où il réduit considérablement la quantité de carburant utilisé. Il contribue également à la diminution de la cylindrée et par la même occasion, la taille du moteur. Effectivement, le turbocompresseur offre de nombreux avantages aux conducteurs mais il a également quelques inconvénients qu’il faut noter.

Ses avantages et ses inconvénients

Léger et compact, le turbocompresseur est plus simple à installer que le modèle classique. Il est également écologique puisqu’il ne produit pas de CO2 et il recueille les gaz qui sortent de l’échappement. Grâce à lui, il n’est plus nécessaire de se servir d’un moteur puissant pour pouvoir améliorer les performances de la voiture. Cependant, il a quand même quelques faiblesses, qui peuvent nuire à son bon fonctionnement. Effectivement, un mauvais équilibre de ses ailettes, même au millimètre, entraîne parfois de mauvaises vibrations. Ce problème peut également provoquer le chauffage de l’air d’admission, ce qui nécessite l’installation d’un échangeur. S’ajoutant à cela, avec un turbocompresseur, l’évacuation des gaz d’échappement devient plus complexe.

Laisser un commentaire

Top