véhicule utilitaire sur la route

En apparence simple, la location d’un utilitaire peut vous réserver quelques mauvaises surprises. Entre les conditions tarifaires cachées, la diversité des véhicules et des formules, les assurances et les litiges lors de la restitution du véhicule, les pièges vous guettent. Étant donné qu’une location ratée peut engendrer des milliers d’euros de préjudices, la prudence est de rigueur. Voici un guide en 4 points pour vous aider à avancer en connaissance de cause.

Vos besoins réels

Qu’il s’agisse de louer un camion pour un déménagement louer un camion pour un déménagement ou trouver un utilitaire pour un transport de marchandises, le premier réflexe consiste à déterminer vos besoins. Le volume en m3 et la nature des biens à charger dans le véhicule ainsi que la durée prévue d’utilisation figurent ainsi parmi les paramètres incontournables.

A lire aussi : Combien coûte le remorquage d'un véhicule en cas de panne ?

À ce stade, l’objectif consiste à établir des critères de sélection pertinents vous permettant de filtrer les offres. Il serait en effet illogique de louer un camion de 20 m3 pour déplacer quelques cartons ou, à l’inverse, recourir à une fourgonnette de 3m3 pour déménager vos meubles depuis un grand appartement rempli. Payer le prix d’une journée de location pour un trajet d’une heure ne serait pas plus cohérent.

Les utilitaires possèdent généralement un volume de chargement compris entre 3m3 (fourgonnette) et 23 m3 (camionnette de taille moyenne). Pour un déménagement, vous pouvez consulter des sites web spécialisés comme volume-démenagement.fr pour vous aider à estimer le volume de vos meubles et cartons. Des calculateurs performants y sont même proposés.

Vous devriez lire ceci aussi : Les équipements indispensables pour partir en vacances en voiture

Les formules disponibles sur le marché

La location d’un utilitaire se fait soit en agence soit en ligne. Les meilleurs prestataires combinent désormais les deux méthodes de réservation. Le véhicule est normalement récupéré auprès d’une agence déterminée et restituée au même endroit. Certains prestataires proposent, moyennant un surcoût de 10 à 20 euros, une livraison à domicile. Pour les longs déplacements, la formule « aller-simple » s’avère particulièrement pratique. Le véhicule est alors remis à une des agences du loueur dans la localité de destination et non à l’agence de départ.

Les comparateurs de prix (comparateur-location-utilitaire.fr ou je-loue-un-utilitaire.fr) indiquent que le coût d’une location journalière s’élève à 40-45 euros pour une fourgonnette de 3/5 m3. Il s’agit du prix de base, hors carburant, pour une journée de 8h à 18h et un kilométrage limité à environ 150-200 km. Pour un utilitaire de 8/10 m3, le tarif tourne autour de 60-65 euros. Il vous faudra compter 80 à 90 euros pour une camionnette de plus de 10 m3et 130 euros pour un camion de 20 ou 23 m3. Un kilométrage plus restreint et/ou une location pour quelques heures peuvent réduire le coût de moitié. Des formules au kilométrage illimité, plus chères, existent également.

Les conditions les plus courantes

La location d’un utilitaire se fait sur une base contractuelle. Le prestataire peut exiger une ancienneté du permis de conduire (3 ans au maximum). Vous devez aussi préparer un justificatif de domicile et un dépôt de garantie de quelques centaines d’euros.
Les contrats précisent que le carburant reste à la charge du locataire. Seule l’assurance au tiers est incluse dans le prix de la location. Celle-ci couvre la réparation des dommages causés à d’autres véhicules et personnes en cas d’accident. Pour une couverture supplémentaire (dommages sur l’utilitaire loué et sur vos biens, vol ou incendie), vous devez souscrire à une assurance complémentaire. Le prix varie d’une dizaine à une trentaine d’euros en fonction des éléments pris en charge et de la franchise.

À l’exception des offres à kilométrage illimité, le contrat vous imposera de ne pas dépasser un certain nombre de kilomètres durant la location. Tout dépassement est facturé à l’unité. Il en sera de même des entorses aux restrictions horaires.

Les précautions et astuces

Pour vous éclairer davantage, la direction générale en charge de la consommation au sein du ministère de l’Économie a édité une brochure de fiches pratiques sur la location de véhicule. Le document vous invite à toujours comparer les offres ainsi qu’à lire et comprendre le contrat de location avant de signer. Le professionnel loueur est légalement tenu de mettre à votre disposition toutes les informations relatives aux conditions de location.

Par ailleurs, pensez à demander systématiquement un devis détaillé et à réserver le plus tôt possible. Vous pourriez profiter d’une réduction de prix. Avant la remise des clés, exigez un état contradictoire écrit du véhicule. Soyez méticuleux et notez le moindre détail pour éviter une retenue sur la caution déposée. Répétez la même démarche lors de la restitution.

Enfin, n’oubliez pas que vous avez certaines obligations. Pour les locations sur plusieurs journées, il vous incombe d’effectuer les entretiens basiques du véhicule (niveau d’huile, liquides …). Vous devez également informer le loueur avant toute manipulation ou réparation du véhicule en cas d’incident.

Une remarque ? Une question ?

Please enter your comment!
Please enter your name here