You are here
Home > High-Tech > Une formation universitaire pour maitriser les aspects juridiques des véhicules autonomes

Une formation universitaire pour maitriser les aspects juridiques des véhicules autonomes

formation aspects juridiques vehicules autonomes

Considérés comme l’avenir de l’automobile écoresponsable, les véhicules autonomes ne répondent pas aux mêmes normes juridiques que les véhicules conventionnels. Une particularité due à leur mode de fonctionnement pour le moins singulier. Tout conducteur ou tout revendeur se doit de maîtriser les normes entourant la conduite de ces véhicules ; des notions dispensées à travers une formation universitaire spécialisée. Qu’enseigne-t-on dans une telle formation ?

Pourquoi une telle formation ?

La conduite autonome révolutionne totalement tout ce qui a été fait jusque-là en matière de conduite automobile. Cela tient au fait qu’elle consiste essentiellement en une conduite déléguée ne nécessitant pas de présence humaine. En fait, tout se fait avec l’aide de systèmes embarqués intelligents ainsi que de commandes à distance, comme c’est le cas pour les véhicules qui se garent tous seuls.

De nombreux progrès ont été réalisés dans ce domaine,  permettant d’avoir des véhicules de plus en plus autonomes. L’objectif étant de pallier le manque de vigilance humaine responsable de nombreux cas d’accidents chaque année. L’autonomie de la voiture lui permettrait non pas de suppléer à l’intervention humaine, mais d’en combler les limites.

Étant donné qu’une telle ambition sort du champ de tout ce qui a été fait jusque-là en termes de législation, des normes ad hoc ont été élaborées. Avec la propension que connaissent les véhicules autonomes, la formation universitaire forme donc à la maîtrise de ces normes en vue d’un meilleur règlement de contentieux impliquant ces véhicules.

Quelle est la formation universitaire adaptée ?

Les cours dispensés au CESU sont, à ce jour, les seuls à proposer une formation universitaire à la maîtrise de la juridiction des véhicules autonomes. À la suite de cette formation, vous serez en mesure de :

  • Donner une signification précise des véhicules autonomes ;
  • De maitriser les différentes conditions nécessaires à l’obtention d’une demande d’autorisation en ce qui concerne les essais de tels véhicules ;
  • De connaitre les politiques publiques, mais aussi internationales ;
  • D’avoir une idée précise des responsabilités en matières civiles et pénales en cas d’accident ;
  • De comprendre et de négocier des contrats d’assurance pour les véhicules dotés d’un système de conduite déléguée.

Avoir fait des études de droit dans une faculté de droit et de science politique est la condition pour accéder à cette formation. Plus précisément, il faut encore justifier d’un master 1 ou de 5 ans d’expérience dans le domaine, avant de suivre les cours appropriés.

Comment se déroule cette formation ?

Cette formation se déroulera en 7 séminaires différents, en passant de l’environnement politique à la protection des données personnelle. Vous n’aurez au total que 6 mois pour maîtriser tous les aspects de ce type de véhicules, y compris la responsabilité civile et les assurances. La formation est sanctionnée par un examen de fin de formation et par l’obtention du diplôme approprié.

Laisser un commentaire

Top